Sevres Outdoors

Angela Detanico et Rafael Lain

Titre, 2015

Galerie Martine Aboucaya
Haut-parleurs, pierres, 25x15 cm / Loudspeakers, stones, cm 25x15

L’artiste

Sémiologue et graphiste de formation, respectivement nés en 1974 et 1973 à Caxias do Sul (Brésil), Angela Detanico et Rafael Lain travaillent ensemble depuis 1996. Ils vivent et travaillent à Paris. En 2007, ils ont représenté le pavillon brésilien à la Biennale de Venise.
Fascinés par ce qui dépasse l’homme et la compréhension du monde qui l’entoure, ils tirent d’une recherche scientifique, mathématique et littéraire des systèmes de représentation et d’écriture du temps, de l’espace, de la mémoire, de l’infini.
Héritée du postulat conceptuel et ancrée dans l’usage de nouveaux moyens de création sonore, graphique et plastique, leur démarche s’exprime dans un formalisme rigoureux et épuré d’une grande poésie.

Trained as a semiologist and a graphist and born respectively in 1974 and in 1973 in Caxias do Sul (Brazil), Angela Detanico and Rafael Lain have been working together since 1996. They currently live and work in Paris. They have represented the Brazilian Pavilion at Venice Biennale in 2007.
They are fascinated by what is beyond man and by the comprehension of the surrounding world. From a scientifical, mathematical and literary approach, they learn allegoric and scriptural systems about time, space, memory, infinite.
Their approach is inherited from the conceptual statement and is fixed on the use of new means of sound, graphic and plastic creation. It expresses a strict, clean and very poetic formalism.

L’oeuvre

Archipel (Setting Stones) est une pièce sonore et sa traduction dans un système d’écriture par emplacementde pierres.
Chaque pas correspond à une lettre de A à Z, de gauche à droite, sur une partition de 8 lignes comportant donc chacune 26 cases symboliques. Les artistes créent ainsi un damier et placent des éléments dans les cases correspondantes aux lettres pour écrire un mot. La première ligne en haut représente la première lettre du mot, la deuxième ligne la deuxième lettre du mot et ainsi de suite.Les visiteurs pourront ainsi découvrir dans une nouvelle forme d’écriture le mot ARCHIPEL.
Pour réaliser cette oeuvre, les artistes se sont inspirés d’un traité de jardinage japonais du XIe siècle – certainement le plus ancien au monde – le sakuteiki ou « recueil de jardinage ». On trouve dans cet ouvrage « Ishi wo taten koto – (L’art de placer les pierres) » qui introduit une philosophie du jardinage. L’expression « Ishi wo taten koto » a été utilisée par son auteur pour définir non le placement d’objets dans les jardins mais aussi l’acte de jardiner en lui-même.

« Archipel (Setting Stones) » is a sound piece and its translation in a new writing system by stone placement.
Each step represents a letter, from A to Z, from left to right, on 8 lines each constitued of 26 possible positions. This way, the artists create a check pattern and then place elements in blocks corresponding to letters in order to write a word. The first line on top represents the first letter of the word, the second line the second letter of the word and so on. Viewers will then be able to discover in a new form of writing the word ARCHIPEL.
This new work comes from the oldest garden-making treatise in Japan — most likely the oldest in the world — best known by the name «sakuteiki» («records of garden making»). « Ishi wo taten koto — «The art of setting stones », with these words opens the «sakuteiki». Immediately upon reading this first line you realize that the Sakuteiki will present us with a radically new view of gardening. This expression «Ishi wo taten koto» was used by the author  to define not only the placement of stones within the garden, but also the act of garden making itself.

Galerie Martine Aboucaya
Site internet: www.martineaboucaya.com
Contact: info@martineaboucaya.com
Facebook: www.facebook.com/GalerieMartineAboucaya

Facebooktwittergoogle_pluspinterest