Sevres Outdoors

Clémence van Lunen

Wicked flower 20, 2014

Galerie Polaris
Grès émaillé, 160x66x60 cm / Enamelled stoneware

L’artiste

Née en 1959 à Bruxelles, Clémence van Lunen est formée à l’École supérieure d’arts plastiques de Bruxelles et à l’École nationale supérieure des Beaux-arts de Paris. Elle vit et travaille à Paris et enseigne la sculpture à l’École supérieure des Beaux-arts TALM (Tours, Angers, Le Mans).
L’oeuvre de Clémence van Lunen, avec une énergie débordante et un réel sens de l’humour et du jeu, nous entraîne dans un questionnement esthétique sur ce qui est décoratif et ce qui ne l’est pas, ce qui interroge la tradition céramique et ce qui s’en détourne. Elle ne cherche pas à « faire beau », elle veut seulement construire des volumes « qui dévorent l’espace ». Cela s’incarne par son modelage très rapide, comme fait à la machette, et par des sujets conventionnels (le tas, la forme molle, le pot de fleur…) qu’elle choisit pour mieux s’en affranchir.

Born in 1959 in Brussels, Clémence van Lunen was trained at Brussels Ecole supérieure d’arts plastiques and at Paris Ecole nationale supérieure des Beaux-arts. She lives and works in Paris and teaches sculpture at TALM (Tours, Angers, Le Mans) Ecole supérieure des Beaux-arts.
Clémence van Lunen’s work shows an overjoyed energy and a real sense of humor. It leads at the heart of an aesthetic questioning about what is decorative and what is not. It interrogates the ceramic tradition and what is diverted.
She doesn’t look for beauty, she only wants to build volumes “that eat up space”. She chooses conformist subjects (pile, soft shape, flower pot…) of which she frees herself with her very quick modelling as if she had been using a machete.

L’oeuvre

Comme dans le conte de Hans Christian Andersen, Den lille Idas blomster (Les fleurs de la petite Ida, 1835), où l’on raconte à la petite Ida, « que si ses fleurs ont l’air si vivantes, c’est qu’elles sont allées au bal toute la nuit », les fleurs de la série Wicked flowers de Clémence van Lunen se caractérisent par leurs volumes exagérés et leurs formes dilatées. Drolatiques, espiègles, jubilatoires, ces compositions florales défient toute proportions académiques, tant par leur gigantisme, que par les nombreuses zones de terre brute, laissées à «vif » dans la cuisson et qui transparaissent au milieu d’un émail qui coule, telle une sève parée de couleurs sucrées. Ces couleurs douces, Clémence van Lunen ne les a pas choisies par hasard, elles viennent compléter avec audace cette insolence que l’artiste donne aux pétales et aux tiges.

In Hans Christian Andersen’s tale, “Den lille Idas blomster” (“Little Ida’s flowers”, 1935), the young Ida is told that if the flowers seem to be so alive it is because they danced all night long. Flowers series “Wicked flowers” by Clémence van Lunen, with their immoderate volumes and their distended shapes seem to be alive and larger than life. Humorous, mischevious, these overside floral arrangements stand up to academic standards. As do the numerous areas of raw clay left uncovered before firing and further appear through enamel which flows like a sweet coloured sap. Clémence van Lunen didn’t choose these soft colours randomly. They add audacity to the insolence given by the artist to petals and stems.

Galerie Polaris
Site internet: www.galeriepolaris.com
Contact: contact@galeriepolaris.com
Facebook: www.facebook.com/pages/Galerie-Polaris

Facebooktwittergoogle_pluspinterest